17.5.18

OUI AUX PANTALONS IMPRIMÉS !

Le printemps est vraiment là, les températures grimpent chaque jour et nos tenues deviennent légères, légères !
On dit oui à la joie de vivre et au soleil. On vous en a déjà parlé dans notre article "A nous les petites robes", les tops, jupes, robes et accessoires seront IMPRIMÉS. Mais pas seulement !
Parce qu'avec une chemise blanche, on peut ABSOLUMENT tout mettre, cet été, c'est décidé on adopte un pantalon imprimé. En wax, à fleurs, tropical ou rayé, le pantalon imprimé est le must à avoir dans sa garde-robe.
Avant de vous faire découvrir LE modèle que vous allez adorer, faisons un petit retour sur cette pièce à l'histoire peu banale qu'est le pantalon et nous, les femmes.

EN 2013, LA LOI NOUS INTERDISAIT ENCORE LE PANTALON !

Loin d'être anecdotique, le droit des femmes à porter le pantalon longtemps symbole du pouvoir a jalonné l'histoire de l'émancipation féminine.
Peu d'entre vous, j'en suis sûre, savent qu'une ordonnance préfectorale datant du 7 novembre 1800 stipulant que " toute femme désirant s'habiller en homme doit se présenter à la préfecture de police pour en obtenir l'autorisation" n'a été abrogée qu'en... 2013. Dingue, non?

LA CONQUÊTE DU PANTALON

100 ans plus tard, à la fin du 19e siècle, on autorisera sous acceptation de chaque préfet, le port du pantalon "si la femme tient à la main un guidon de vélo ou les rênes d'un cheval".

Sans compter George Sand, féministe déclarée, il faudra attendre 1930 pour que quelques femmes se rebellent. A commencer par ces actrices célèbres comme Marlène Dietrich, Katharine Hepburn ou Greta Garbo qui n'hésitaient pas à s'afficher en couverture de magazine en pantalon et ..... cigarette. Ce sont elles qui démocratiseront le pantalon pour les femmes.








Coco Chanel, visionnaire, tentera elle aussi de lancer la mode du pantalon dans une version féminine sans le succès qu'elle aurait souhaité mais ne se privera pas de le porter elle même.







LES ANNÉES 60 et L'AVÉNEMENT DU PANTALON FÉMININ

Peu à peu, les femmes vont commencer à porter le pantalon sans complexe. Tout le monde se souvient de Marilyn Monroe et de son high-rise qu'elle portera à l'écran comme à la ville. Un coup de pub énorme pour le blue-jean qui s'imposera pour toujours comme le vêtement des femmes en désir d'émancipation.







Brigitte Bardot, star incontestée des années 60 l'arborera version féminine, en couleur et ... imprimé !







DÉBUT 70, ON Y EST !

C'est avec l'intervention de couturiers de renom tels qu'André Courrèges en 1965 puis Yves Saint-Laurent et son célèbre smoking en 66 que la mode féminine fait un grand pas vers une liberté assumée et prouve que les femmes aussi ont bien deux jambes dissociées !







Pour la petite histoire, c'est seulement en 2005 que les hôtesses de l'air auront le droit au pantalon. Eh oui !


NI PUTES NI SOUMISES

Et aujourd'hui ? Incroyable retournement de situation! De nombreuses jeunes femmes se battent pour porter une jupe sans se faire traiter de tous les noms dans la rue ou au collège. La bataille continue...







MAI 2018, ON VEUT DES PANTALONS IMPRIMÉS !

Le pantalon, symbole masculin uni de couleur sombre, s'est depuis longtemps métamorphosé et surtout féminisé. Taillé pour nos formes, il est passé par toutes les couleurs du pastel aux vifs pour s'imposer ensuite dans des imprimés qui nous font vibrer et affronter le printemps 2018 avec style.
Et cette saison, on a l'embarras du choix!
Chez Aboudabibazar, comme d'habitude, Patrick a fait une sélection qui va poser un problème de choix et donc de portefeuille. Allo mon banquier !


VIVE LES COULEURS

Qu'on se le dise une bonne fois pour toutes, cette saison le Chino est over tendance ! Hautement désirable chez Labdip en corail vif ou version menthe à l'eau chez Reiko, ça nous file la pêche !











LA RAYURE, TOUJOURS

Jamais tout à fait le même, chaque printemps apporte son lot de rayures. Résolument masculine sur fond blanc, elle assure ! En version city pour aller bosser (avec des talons) chez MKT ou plus casual, en lin chez Maison Lab.










WAX ET COMPAGNIES

L'esprit "d'ailleurs" nous a gagné avec ces imprimés qui nous réchauffent le coeur mais pas les jambes. En coton léger, ces pantalons sont les alliés des grandes chaleurs et des pieds bien bronzés.
A porter avec un t-shirt ou une chemise blanche, cropped bien sûr, comme celui de Chloé Stora ou le Basil Wax chez Maison Lab










 En total look imprimé chez Bakker Made with Love. OUI, on ose !





En version mini imprimé, ce pantalon chez Mamouchka plus sophistiqué se porte avec un petit top coloré et des sandales compensées de chez Bosabo.







TROPIQUES TROPICALES

Si on ferme les yeux, avec un peu de concentration, on peut sentir l'été arriver à grands pas et bien sûr les vacances. La fleur tropicale nous rend folles et nous projette instantanément les pieds dans le sable à l'heure de l'apéro, un rosé à la main. Mais c'est en gardant les yeux bien ouverts que Patrick a choisi ces sublimes imprimés pour nous faire craquer. Si, si !
Chez Hod, on peut compléter son look chino imprimé trop craquant à son denim préféré sur son marcel pour les soirées plus fraîches.







On se laisse tenter par des tops de couleurs pour accompagner le magnifique imprimé tropical de chez Juicy Pearl aux feuillages exotiques.






Ou par celui de Maison Lab à porter avec les incontournables Castaner, crû 2018, de couleur verte.



Maison Lab - Pantalon Axel Tournesol - 129€



Vous avez compris, un peu de folie sur nos pantalons bouscule toute une tenue et devient La pièce forte qui vous assure le look incontournable de ce beau printemps 2018.
On range un peu son jean et on ose le pantalon imprimé !
A très vite chez Aboudabibazar.

3.5.18

ABOUDABIBAZAR RIVE GAUCHE

Aboudabibazar, ce fashion bazar unique qui nous propose LA pièce que nous n'avions pas encore identifiée mais qu'il nous FAUT absolument une fois qu'on l'a vue est une hydre à trois têtes !
Créé dans les années 80, ce "déjà concept-store trendy" démarre au coeur du Marais et séduit instantanément les vraies parisiennes en quête du vestiaire idéal, unique à prix raisonnables.
D'ailleurs, Patrick, notre "fin limier" n'a pas choisi ce quartier par hasard. En l'espace d'un demi-siècle, le Marais est devenu une marque où les bars gays côtoient les boutiques de mode branchées et les galeries d'Art, où la population multi-ethnique et cosmopolite représente la plus forte population parisienne et touristique.
Quel intuition Patrick !
Depuis cette époque, ses deux adresses de la rive droite, rue du Temple et rue des Francs-Bourgeois, sont le rendez-vous des fashionistas qui sillonnent le quartier, leur quartier !




Rue des Francs-Bougeois



Rue du Temple

Mais Paris est grand et Patrick réalise que la Rive Gauche a droit elle aussi à son fashion bazar ! Et naturellement, il choisit un des lieux mythiques qui font la renommée de notre capitale, le Quartier Latin pour ouvrir, en 2009, la rue Soufflot !



Rue Soufflot 






A deux pas du jardin du Luxembourg et de la Sorbonne, Patrick parie sur une clientèle d'étudiantes qui parlerait de ce nouveau concept à leur maman mais ce fût exactement le contraire !
Séduites par l'architecture atypique (comme tous les magasins Aboudabibazar) composée de trois demi-niveaux et un choix de créateurs talentueux, les mères se sont senties chez elles immédiatement !







Aboudabibazar rue Soufflot

Aujourd'hui, cette rue est au coeur de l'actualité. Branchée et historique, rien que ça !


MAI 68

Personne n'a pu échapper au cinquantenaire de Mai 68 !
Interviews, débats, documentaires, expositions, tout nous ramène à ces évènements qui ont radicalement changé le cours de nos vies et surtout modernisé la société française.




Des centaines de milliers de personnes dans les rues, la plus grande grève de l'histoire de France et bien sûr, des barricades et des pavés.
Le 3 Mai 1968, les étudiants occupent la Sorbonne, les premières manifestations éclatent et la rue Soufflot se retrouve au centre des combats ! 




Les pavés de Mai 68 rue Soufflot



LE PANTHÉON




Notre magasin chéri se trouve à deux minutes d'un des édifices les plus prestigieux de Paris !
Cette église devenue une nécropole laïque honore la mémoire des "grands hommes" qui ont oeuvré pour la Patrie. Grands Hommes ? Oui pendant des siècles mais cette année, le 1er juillet, Simone Veil sera la cinquième femme à reposer au Panthéon. Cette rescapée de la Shoah, femme politique au destin exceptionnel, symbole du combat de l'émancipation féminine rejoindra écrivains, scientifiques et résistants dans ce lieu où l'on célèbre les morts 365 jours par an !



Simone Veil

En 2015, l'artiste JR s'était vu confier la création d'une oeuvre participative porteur de valeurs humanistes incarnées par le Panthéon. Inside Out fit entrer le portrait de 4 000 anonymes pendant la restauration du monument à l'intérieur comme à l'extérieur. Magique !






UNE HISTOIRE DE FEMMES

La boutique de la rue Soufflot est avant tout une histoire de femmes. Depuis 17 ans, Maria, Valérie et Hélène plus récemment, sont l'âme de ce magasin. Un peu comme leur deuxième maison !




Maria, Hélène et Valérie

Leurs clientes du quartier passent souvent pour découvrir les nouveaux looks, échanger et écouter les conseils des hôtesses devenues au fil des années presque des amies.
Un mariage, une communion ? Les trois expertes connaissent toutes les générations puisque dix ans plus tard, les petites filles sont devenues grandes.
Jusqu'en 2012, Aboudabibazar était le seul concept-store. Depuis et comme à chaque installation dans un quartier, d'autres marques ont suivies Patrick et s'y sont installées. Mais aucune n'a su conserver cette convivialité et cette honnêteté dans les conseils ! " Rue Soufflot, on ne vend jamais une pièce qui ne vous va pas vraiment" nous explique Valérie.
D'ailleurs le magasin de la rive gauche a ses propres marques parce que chez Aboudabibazar, on connaît bien ses clientes !


SOKO

Soko est une marque célèbre de mode éthique qui propose des bijoux uniques, chics et équitables. Chaque pièce utilisant des matières naturelles est fabriquée à la main par les artisans de Nairobi au Kenya.





YSÉ

Ysé, rêvé et dessiné à Paris, est une collection de maillots de bain et de lingerie sans rembourrage parfaitement ajustés dans chaque bonnet pour sublimer naturellement notre silhouette sans artifice. La marque incarne un style raffiné dans l'air du temps. Et on aime!






DIEGA

Fondée il y a dix ans, la maison Diega repose sur des valeurs et des idées simples mais fondamentales ; l'amour du textile et du travail des matières nobles. Pas de fioritures, pas de chichis, chez Diega, on n'aime pas les vêtements qui serrent ou les matières synthétiques mais le lin, les chemises nouées et les imprimés d'ailleurs.






RABENS SALONER

Rabens Saloner est une marque danoise avec un style où les silhouettes féminines bohème-hippies se mêlent minutieusement au vestiaire masculin. Les pièces sont produites en Asie (Bali et Thaïlande) par des familles et artisans locaux que Brigitte Raben connaît personnellement. Les teintures, broderies et imprimés sont réalisés à la main ce qui rend ce côté unique à chaque pièce de la collection.






En ce joli de mois de mai entre célébrations et ballades, venez découvrir ce magasin pas comme les autres.
Maria, Valérie et Hélène vous y attendent avec sourires et conseils !

26.4.18

A NOUS LES PETITES SANDALES !

Le printemps s'est enfin installé et à l'approche de l'été les sandales sont de sortie pour laisser enfin nos pieds respirer !
Au placard bottines et sneakers montantes, on change de saison et l'envie irrésistible de montrer nos looks printaniers apparaît comme une évidence voire une question de vie ou de mort ;)
Au quotidien, la chaussure reste l'accessoire incontournable de toute fashionista qui se respecte et apporte la touche finale à nos looks d'amour.
D'ailleurs, sachez qu'une femme possède en moyenne une vingtaine de paires de chaussures dont la moitié ne quitte jamais le placard et que nous passons 40 heures par an à acheter des chaussures. Eh oui !






Alors shoes addicts, préparez-vous, les chaussures d'été risquent de faire très mal à votre porte-monnaie.
Compensées, sandales-sabots, open toes ou spartiates, avec elles nos petits pieds crient enfin LIBERTÉ !
Pour savoir quoi porter sans se tromper, Patrick vous présente sa sélection des indispensables modes qu'il vous faut en 2018.

ANECDOTES RIGOLOTES AUTOUR DE LA CHAUSSURE
Avant la sandale, la spartiate à Rome et en Grèce

- Pour vous la péter dans la Rome Antique, vos sandales en disaient long sur votre rang social. Plus elles étaient "bling bling", incrustation de diamants, semelle à la feuille d'or, plus aviez du poids. Les princesses et les impératrices romaines misaient tout sur leurs pieds et marchaient souvent pieds-nus sur les sol friables chaussures à la main pour ne pas les abimer.





- Dans la Grèce Antique, les semelles des prostituées étaient marquées d'une inscription SUIVEZ-MOI qu'elles laissaient sur le sol à chaque foulée !

Les hommes en talon

- Les bouchers d'Egypte ancienne portaient des talons pour éviter de patauger dans le sang des animaux. Il s'agirait des premiers talons.
Plus tard, ce sont encore les hommes, toujours par souci de propreté (les rues étaient immondes) qui portaient des talons souvent rouges symbolisant richesse et appartenance à la haute société.



Et pour finir

- C'est seulement au 19 ième siècle que les chaussures gauche et droite furent fabriquées. Avant cela, les deux pieds étaient identiques comme les fameux sabots de nos ancêtres qui étaient fabriqués dans un seul morceau de bois.

En parlant de sabots, revenons en 2018 et découvrons une très jolie marque 100% française que Patrick a déniché pour notre plus grand bonheur !

DU BOIS ET DU CUIR

Artisan créateur depuis quatre générations, la maison BOSABO créée il y a 125 ans est de renommée internationale.
En 1890, l'arrière grand-père Emile sillonne les routes des Mauges chaussant des familles entières de paysans de sabots de bois qu'il façonnait tel un orfèvre. Ce sabotier d'excellence a laissé à sa famille un savoir-faire artisanal unique dans la façon, la qualité et le choix des matières ainsi que dans le respect de l'environnement.




En 2018, BOSABO nous offre des modèles confectionnés dans son atelier nantais où la semelle de bois flexible se pare de lanières en cuir pour des sandales plus que désirables.
A talons, en denim brodé (on vous en avait déjà parlé), en cuir métalisé argent, vert ou naturel, ces sandales en cuir végétal vous accompagnerons partout sur les pavés.





SOUS LES PAVÉS, LA PLAGE...

En attendant le sable chaud, il nous reste les pavés parisiens qui nous amènent souvent, à cette époque de l'année vers des soirées festives et arrosées. Et c'est là qu'intervient LA chaussure glamour, estivale celle qu'on surnomme l'Open Toe, comprenez escarpin à bout ouvert. Et celle qui a su rendre ses lettres de noblesse à ce modèle est PATRICIA BLANCHET !
Hautement désirables, ses escarpins audacieux bousculent les tendances, jouent les couleurs, subliment nos pieds et se portent aussi bien le jour que la nuit.
En nubuck bicolores, en cuirs irisés brodés de paillettes, ces souliers rétro-chics ultra confortables et trendy ravissent depuis longtemps des shoe addicts qui les adorent. Et Patrick ne les a pas oublié !






L'ESPADRILLE ICONIQUE

Inutile de vous présenter la maison CASTAÑER et ses espadrilles mythiques !
L'aventure démarre en Catalogne en 1927. 
45 ans plus tard, le destin de cette petite entreprise bascule grâce à sa rencontre avec Yves Saint-Laurent. Fan d'espadrilles, il commande à Isabel Castañer une version compensée et cette collaboration propulsera la marque vers un succès qui n'a jamais cessé.
Chez Aboudabibazar nous avons choisit le modèle iconique en 3 couleurs: naturel, marine et vert.



ET LA SANDALE PLATE ?

Après une saison 2017 marquée par les premiers balbutiements d'une tendance renouant avec le confort et une certaine nonchalance, les chaussures flirtent résolument avec le plat. Simples comme bonjour, elles se portent avec tout et se dédouanent de leurs origines populaires à coups de matériaux naturels retravaillés et de couleurs preppy.
La sandale trilogie chez CRAIE en est l'exemple. De fabrication artisanale, la semelle est tachetée d'or à la main et le cuir joue avec les effets. En plus d'être belles, ces sandales sont d'un incroyable confort.




Chez SESSUN et RIVECOUR on joue la simplicité pour des sandales aux jolies couleurs en croûte de cuir ou façon croco.





DES PIEDS AU TOP 

Et pour conclure ce passage en revue des it-shoes qui marqueront le printemps-été 2018 quoi de plus naturel que parler de l'accessoire essentiel à l'embellissement de nos jolis petons, comprenez le vernis à ongles! Patrick a fait très fort en choisissant les nouveaux vernis PURE COLOR "bio sourcés" de NAIL MATIC pour une manucure éthique et compatible avec un mode de vie plus écologique.
Vegan et cruelty free, ce vernis à ongles tient 5 jours minimum et est enrichi en Kératine végétale et huile de bourrache pour nous faire de très très jolis pieds dans nos très très jolies sandales!



Alors convaincues ? Nous chez Aboudabibazar, on ADOORE !

19.4.18

FAN DE WAX ?

On n'y croyait plus mais ça y est, le soleil est là et nos envies de couleurs aussi !
Il est un imprimé qui nous fait instantanément voyager nous projetant dans un continent où le soleil brille toute l'année qui se nomme le WAX !
Au même titre que la rayure marin (là nous sommes en Bretagne), ce dessin aux couleurs pops et motifs exubérants devient depuis quelques années l'imprimé estival incontournable. Dans la mode comme en décoration, la tendance du wax n'a pas pu vous échapper. Mobilier, vaisselle, vêtement, tout le monde adopte la "wax attitude" pour un été plein d'énergie et de soleil.






Mais avant tout, le WAX c'est quoi exactement ?


D'OÙ VIENT LE WAX ?

Surnommé le "tissu Africain" à tort, le wax est originaire d'Indonésie et ce sont les Hollandais, au 19e siècle, qui l'ont exporté vers l'Afrique. Depuis, les Africaines utilisent ce tissu pour confectionner leurs tenues traditionnelles. Mais pas seulement !
Il fait l'objet d'une appropriation culturelle devenant un langage à part entière. Chaque dessin a une signification particulière.
Par exemple, lorsqu'une mère marie sa fille, son vêtement arbore la fleur d'hibiscus tandis qu'un dessin en forme d'oeil sert à avertir que son mari n'est pas à prendre .... 




Sa particularité est d'être recouvert d'une cire (wax en anglais) des deux côtés qui fixe les couleurs rendant le tissu imperméable. Fort de cette technique, il n'y avait plus qu'à l'appliquer sur des motifs qui rappellent les cotonnades africaines pour que le wax devienne l'emblème d'une identité culturelle forte. Ce procédé a été inventé par la maison Hollandaise Vlisco se plaçant depuis, comme le premier fabricant et importateur de wax du monde.


L'AFRIQUE C'EST CHIC !

Il y a tout juste un an, les Galeries Lafayette célébraient l'énergie de la nouvelle création africaine au sein d'une grande exposition qui regroupait toute une génération d'artistes et de stylistes du continent avec Africa Now jusque dans les vitrines du Boulevard Haussmann décorées en wax.




Récemment, deux fondations du luxe se tournaient, elles aussi, vers l'Afrique: Louis Vuitton et son exposition Art/Afrique et Cartier qui mettait au devant de la scène le photographe malien Malick Sidibé dans une rétrospective passionnante.





Vous l'aurez compris, la planète s'enflamme pour l'Afrique !


WAX DECO ATTITUDE

Le wax a commencé par insuffler un vent de fraîcheur sur la mode (nous y reviendrons) pour devenir ensuite le chouchou de nos intérieurs et se retrouver sur nos coussins, nos fauteuils et nos objets du quotidien.

On le retrouve, décalé, sur des assiettes chez Habitat, sur des boîtes à thés chez Betjeman & Barton ou en lampions chez Nature & Découvertes.



La wax attitude illumine notre déco et nous apporte, couleurs, gaieté, bonne humeur et surtout un vrai dépaysement.
Chez Sandrine Alouf, cette créatrice tombée dans la wax-mania depuis longtemps, on customise chaises et fauteuils tandis que chez Fab Design c'est la chaise longue qui nous fait voyager.
Chez Keur, on opte pour ce petit tabouret qui apporte un grain de folie et qui transforme notre intérieur en mode "été".




WAX ET COUTURE

Célébré à travers le monde comme un must-have de la mode, porté par Michelle Obama, Rihanna, Beyonce ou encore Anna Wintour, le wax empreint d'histoire et de traditions n'en est pas à sa première apparition dans les défilés.




Anna Wintour en Burberry SS 11





Beyonce sur son Instagram en chemise wax Stella Jean 


Burberry fût l'une des premières maisons à en faire son fil rouge en 2011.
Chez la créatrice italienne Stella Jean ( En 2016, le chemisier rouge sur Instagram, c'était elle!) le wax se portait en mode urbain et en 2012 chez Dries van Noten en mix & match.



Défilé Dries Van Noten SS 2012

Mais aujourd'hui c'est dans le dernier défilé SS18 de Stella McCartney qu'on le redécouvre. 
Au coeur d'une polémique dans la fashion-sphère, Stella ainsi que d'autres créateurs est accusée de s'approprier une culture ancestrale pour en faire une tendance. Force est de constater que la wax-mania est quand même une "tendance" bien installée!




Dans le prêt-à-porter, les accessoires ne sont pas en reste comme cette collaboration Vlisco X EastPak, ces escarpins imprimés sublimes chez Dries Van Noten ou encore ces rubans-lacets over tendances chez Furla.




ET CHEZ ABOUDABIBAZAR ?

Après l'arrivée des robes fleuries, du total denim on veut des couleurs, du tonus et de l'exotisme! 
Soleil oblige, on est toutes fans du wax et Patrick a sélectionné, en avant première et en exclusivité, quelques pièces joyeuses à porter en total-look, en mix & match avec d'autres imprimés ou pour les plus sages, en touche.
En édition limitée, chaque imprimé est unique et si vous ne succombez pas dans l'instant, le motif de votre choix disparaîtra à jamais. Au secours !


A gauche jupe Lena  et à droite robe Samuel 98€ à jouer en mélange choc et top !


Mini-jupe Kampa, veste et pantalon à porter en pièce unique avec jean ou t-shirt.




Pour celles qui sont tentées mais qui n'osent pas la grosse pièce, on craque pour ce micro-short ou ces jolis bracelets à adopter cet été sur la plage et qui feront la différence !

Pour info, la majorité des  pièces en wax ne sont pas disponibles sur notre e-shop ! Pour les découvrir cliquez sur ce lien .
Les autres pièces uniques sont à shopper dans nos magasins: rue du Temple, rue des Francs-Bourgeois ou rue Soufflot. 

Wax is wax :))