19.4.18

FAN DE WAX ?

On n'y croyait plus mais ça y est, le soleil est là et nos envies de couleurs aussi !
Il est un imprimé qui nous fait instantanément voyager nous projetant dans un continent où le soleil brille toute l'année qui se nomme le WAX !
Au même titre que la rayure marin (là nous sommes en Bretagne), ce dessin aux couleurs pops et motifs exubérants devient depuis quelques années l'imprimé estival incontournable. Dans la mode comme en décoration, la tendance du wax n'a pas pu vous échapper. Mobilier, vaisselle, vêtement, tout le monde adopte la "wax attitude" pour un été plein d'énergie et de soleil.






Mais avant tout, le WAX c'est quoi exactement ?


D'OÙ VIENT LE WAX ?

Surnommé le "tissu Africain" à tort, le wax est originaire d'Indonésie et ce sont les Hollandais, au 19e siècle, qui l'ont exporté vers l'Afrique. Depuis, les Africaines utilisent ce tissu pour confectionner leurs tenues traditionnelles. Mais pas seulement !
Il fait l'objet d'une appropriation culturelle devenant un langage à part entière. Chaque dessin a une signification particulière.
Par exemple, lorsqu'une mère marie sa fille, son vêtement arbore la fleur d'hibiscus tandis qu'un dessin en forme d'oeil sert à avertir que son mari n'est pas à prendre .... 




Sa particularité est d'être recouvert d'une cire (wax en anglais) des deux côtés qui fixe les couleurs rendant le tissu imperméable. Fort de cette technique, il n'y avait plus qu'à l'appliquer sur des motifs qui rappellent les cotonnades africaines pour que le wax devienne l'emblème d'une identité culturelle forte. Ce procédé a été inventé par la maison Hollandaise Vlisco se plaçant depuis, comme le premier fabricant et importateur de wax du monde.


L'AFRIQUE C'EST CHIC !

Il y a tout juste un an, les Galeries Lafayette célébraient l'énergie de la nouvelle création africaine au sein d'une grande exposition qui regroupait toute une génération d'artistes et de stylistes du continent avec Africa Now jusque dans les vitrines du Boulevard Haussmann décorées en wax.




Récemment, deux fondations du luxe se tournaient, elles aussi, vers l'Afrique: Louis Vuitton et son exposition Art/Afrique et Cartier qui mettait au devant de la scène le photographe malien Malick Sidibé dans une rétrospective passionnante.





Vous l'aurez compris, la planète s'enflamme pour l'Afrique !


WAX DECO ATTITUDE

Le wax a commencé par insuffler un vent de fraîcheur sur la mode (nous y reviendrons) pour devenir ensuite le chouchou de nos intérieurs et se retrouver sur nos coussins, nos fauteuils et nos objets du quotidien.

On le retrouve, décalé, sur des assiettes chez Habitat, sur des boîtes à thés chez Betjeman & Barton ou en lampions chez Nature & Découvertes.



La wax attitude illumine notre déco et nous apporte, couleurs, gaieté, bonne humeur et surtout un vrai dépaysement.
Chez Sandrine Alouf, cette créatrice tombée dans la wax-mania depuis longtemps, on customise chaises et fauteuils tandis que chez Fab Design c'est la chaise longue qui nous fait voyager.
Chez Keur, on opte pour ce petit tabouret qui apporte un grain de folie et qui transforme notre intérieur en mode "été".




WAX ET COUTURE

Célébré à travers le monde comme un must-have de la mode, porté par Michelle Obama, Rihanna, Beyonce ou encore Anna Wintour, le wax empreint d'histoire et de traditions n'en est pas à sa première apparition dans les défilés.




Anna Wintour en Burberry SS 11





Beyonce sur son Instagram en chemise wax Stella Jean 


Burberry fût l'une des premières maisons à en faire son fil rouge en 2011.
Chez la créatrice italienne Stella Jean ( En 2016, le chemisier rouge sur Instagram, c'était elle!) le wax se portait en mode urbain et en 2012 chez Dries van Noten en mix & match.



Défilé Dries Van Noten SS 2012

Mais aujourd'hui c'est dans le dernier défilé SS18 de Stella McCartney qu'on le redécouvre. 
Au coeur d'une polémique dans la fashion-sphère, Stella ainsi que d'autres créateurs est accusée de s'approprier une culture ancestrale pour en faire une tendance. Force est de constater que la wax-mania est quand même une "tendance" bien installée!




Dans le prêt-à-porter, les accessoires ne sont pas en reste comme cette collaboration Vlisco X EastPak, ces escarpins imprimés sublimes chez Dries Van Noten ou encore ces rubans-lacets over tendances chez Furla.




ET CHEZ ABOUDABIBAZAR ?

Après l'arrivée des robes fleuries, du total denim on veut des couleurs, du tonus et de l'exotisme! 
Soleil oblige, on est toutes fans du wax et Patrick a sélectionné, en avant première et en exclusivité, quelques pièces joyeuses à porter en total-look, en mix & match avec d'autres imprimés ou pour les plus sages, en touche.
En édition limitée, chaque imprimé est unique et si vous ne succombez pas dans l'instant, le motif de votre choix disparaîtra à jamais. Au secours !


A gauche jupe Lena  et à droite robe Samuel 98€ à jouer en mélange choc et top !


Mini-jupe Kampa, veste et pantalon à porter en pièce unique avec jean ou t-shirt.




Pour celles qui sont tentées mais qui n'osent pas la grosse pièce, on craque pour ce micro-short ou ces jolis bracelets à adopter cet été sur la plage et qui feront la différence !

Pour info, la majorité des  pièces en wax ne sont pas disponibles sur notre e-shop ! Pour les découvrir cliquez sur ce lien .
Les autres pièces uniques sont à shopper dans nos magasins: rue du Temple, rue des Francs-Bourgeois ou rue Soufflot. 

Wax is wax :))


1 commentaire:

1339fcew6n a dit…

I live in NJ and that’s where I usually use the draftkings sportsbook app but I’ve been travelling forwards 카지노사이트 and backwards to florida for work and wish to figure out method to|tips on how to} access my account while I’m outdoors NJ. Aside from unblocking sites, a VPN will assist to protect your privateness. Because the playing and betting industries are so tightly controlled, it probably be} extra probably that your internet exercise is being monitored indirectly. With a VPN, all knowledge is encrypted and your Internet Service Provider might be unable to snoop on your on-line exercise. So you could have} two ranges, regional restrictions and probably, restrictions put in place by the betting sites themselves.